Chez moi, c’est du pareil au pire

Revue de la presse du 25.09.2014

Cher Fall,
Je trouve ton analyse politique concernant ton pays très pertinente. Vous avez de la chance de vivre une alternance sans heurt. Tu as souhaité dans ta lettre que je puisse aussi partager avec toi la situation de mon pays. J’en ai bien envie mais n’ose pas. Ici, c’est un crime de lèse-majesté. Par précaution, je garde pour moi mon analyse. Ne t’en offusque pas, un beau jour viendra. Pour satisfaire à ta requête, je t’envoie cette interview d’un leader politique de chez moi. Bonne lecture.

Journaliste: … Soyez la bienvenue Madame la Présidente du PTD dans l’émission « Face à la Nation ». Dites Madame, on désigne généralement en politique les partis comme de gauche ou de droite, le cas de la France. Aux Etats-Unis, on parle de démocrates et de républicains, etc. Subitement tout change sous les tropiques, « le pouvoir » et « l’opposition ». Curieuse perception des rapports politiques, n’est-ce pas?

Présidente: Oui, je vous le concède. Mais c’est la triste réalité que nous vivons. Il y a au sommet le « timonier national » qui incarne le pouvoir absolu et distribue les rôles aux autres ; tel est bon militant, tel autre opposant radical, etc. Du coup, les positions se figent. C’est comme au Gondwana de Mamane, à la différence qu’ici ce n’est pas une fiction. Bientôt 50 ans que cela dure, quel gâchis?

Journaliste: Je vous trouve fataliste, est-ce un aveu d’impuissance de l’opposition après plus de 20 ans de lutte improductive pour la conquête du pouvoir?

Présidente: Nous ne sommes nullement impuissants. D’ailleurs les tenants du pouvoir ne nous ont jamais battus loyalement dans les urnes. J’en veux pour preuves les observations suivantes : 1) Plus de 20 ans déjà à la faveur du  »Vent de l’Est » qu’ils sont obligés de se confronter à nous, après chaque élection, alors que tout le monde y compris la communauté internationale crie haro à la fraude, ils déclarent : « Cette fois-ci nous avons vraiment gagné ». Autrement, ils reconnaissent n’être pas les vainqueurs des précédentes joutes électorales. 2) Et puis, un parti qui gagne à la régulière depuis tout ce temps avec des scores à la soviétique n’a pas peur d’organiser les élections selon les normes et standards internationaux. Au lieu de cela, ils vicient tout le processus (code électoral inadapté, liste d’électeurs tronquée, institutions en charge de l’organisation des élections, de validation des résultats et/ou du contentieux électoral partiales) et engagent par la même occasion le pays dans des tensions inutiles…

Journaliste: Mais, les résultats ont toujours été avalisés par la même communauté internationale que vous citez. Que répondez-vous à ceux qui vous taxent plutôt de mauvais perdants?

Présidente: (rires) Qu’est-ce qui peut justifier qu’en 1990 le peuple tout entier, à travers diverses formes de protestations ait rejeté ce système obsolète qui le gouverne pour ensuite sans aucun changement substantiel de bonne gestion de l’État ou d’amélioration du respect des droits humains, se remettre à lui accorder massivement sa confiance dans les urnes? Qu’on arrête de se moquer des gens. Concernant les positions de cette communauté dans le cas de notre pays, je suis désolée de dire que nos partenaires ne semblent pas savoir exactement ce qu’ils veulent donnant ainsi à penser à nos concitoyens qu’une conspiration internationale est ourdie contre eux. Dans un pays ami, qu’il vous souvienne du massacre d’environ 150 manifestants dans un stade, ce qui pour nous est inacceptable. La communauté internationale a réagi vivement et cela a été suffisant pour coûter la tête du chef de la junte militaire d’alors. La CPI s’est saisie de ce dossier et l’enquête suit son cours. Presqu’une décennie que  »mon peuple » a payé le prix fort, au minimum 500 morts selon les rapports des différentes commissions d’enquête. Personne n’en parle, c’est à croire que la vie de mes concitoyens ne vaut pas celle des autres nationalités.

Journaliste: Quelle est alors Madame, la stratégie de l’opposition pour faire barrage en 2015 à un 3è mandat de l’actuel président?

Présidente: L’opposition renforce son unité pour l’élection à venir. Mais il faut absolument opérer les réformes constitutionnelles et institutionnelles auparavant. Sinon ce sera du pareil au pire avec cette fuite en avant de la minorité qui nous dirige. J’en appelle solennellement à leur conscience pour faire un sursaut historique. Je vous remercie.

2 commentaires

  1. Je me souviens que tu avais entre autre été inspiré par Kouessan YOVODEVI. Tu t’enregistrais et nous faisais écouter ton journal. Vois-tu, mon grand, on a beau prendre d’autres chemins, on revient toujours à sa passion. J’espère de tout coeur qu’un jour, un de tes billets te fera passer un super cap. Comme le disait notre prof de physique-chime au collège (M. AFAGNON): « l’effort fait les forts, ceux qui réussissent sont ceux qui perseverent ». Bon courage!

    1. Merci John. J’ai la preuve maintenant que tu suis autant que ton agenda te le permet, mon blog. Je te suis reconnaissant de tes encouragements pour que j’aille loin dans l’écriture, ma passion et peut-être donc dans le métier auquel j’aurais dû être destiné. Toi et d’autres amis m’ont fait prendre conscience de cela, et dorénavant je cherche à saisir ma chance. C’est donc déjà un pas de marqué que d’être sur la plateforme Mondoblog, et j’en ferai en sorte qu’il y en a bien d’autres et pourquoi pas des plus géants. Mais à coup sûr, vous qui êtes mon entourage, aurez également beaucoup à y jouer; pourquoi pas déjà en invitant votre propre réseau d’amis à suivre mon blog et me porter ses critiques constructives.
      Et si tout ceci marche comme sur des roulettes John, ce sera à toi que je demanderai de faire ma biographie, comme tu l’as si bien démarrée déjà dans ton commentaire. *;) Clin d’œil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *